40 ans & Après .....

40 ans & Après .....

40 ans & nos parents

 

A 40 ans, comment gérer nos vies de femmes, d'épouse, de mère et d'enfants face à nos parents, souvent ces derniers sont à la retraite et ont besoin de nous ou nous d'eux, pour la garde de nos enfants ou de petits services.

Comment gérez-vous ce relationnel qui parfois peut-être pesant ou un plaisir de les avoirs encore en bonne forme.

Qui n'a jamais eu peur de voir ses parents se dégrader, à 40 ans nous y pensons différament et parfois c'est difficile à gérer.

Venez en discuter ici


Lettre ouverte à maman

Lettre ouverte à « Ma Maman »

 

Tu es ma celle qui ma donner la vie, celle qui m’a élever et enfin celle pour qui j’ai le plus compter.

Toi seule, sait me comprendre, sans jamais me juger, mais toujours m’aimer.

Même aujourd’hui, tu t’inquiètes encore plus pour moi que pour toi qui est à la fin de ta vie avec cette foutu maladie !

Tu as toujours su sécher mes larmes, attendrir mon cœur, apaiser mes douleurs.

Aujourd’hui, malgré ce que nous traversons, tu t’inquiètes encore et toujours comme si au delà de tes souffrances, de la déchéance, j’étais encore ta priorité.

Tu lutte contre ton cancer, qui finira par nous séparer pour toujours, mais au fond de moi, restera toujours cet amour dont chaque jour de ma vie, tu m’as nourris.

Mon frère et ma sœur, ne se préoccupent pas de toi, de ton sort, de tes douleurs, mais j’ai pour moi profité seule de cet amour maternel que tu m’as tant donné.

Aujourd’hui, je sais la chance que j’ai eu de t’avoir aussi aimante, attentionné à toujours me protéger autant. Je sais surtout aussi tout ce que je vais perdre.

Toi ma maman que j’aime tant !!!!!!!!

Toujours ou que je sois, je pense à toi, tu es en moi, tu fais partie de moi.

J’appréhende énormément ce moment ou tu me laisseras pour toujours, mais ce jour là, naitra la plus belle des étoiles et un ange gardien prendra place.

 

Maman je t’aime tellement……

 


16/05/2012
0 Poster un commentaire

Foutu cancer, je suis en colère

 

Voilà déjà quelques temps que je n'ai poster aucun article et je m'en excuse.

Depuis plusieurs mois déjà j'accompagne ma maman qui est en phase terminale d'un cancer du foi qui c'est généralisé.

Tout a été très vite arrivé comme bien souvent dans cette maladie. Depuis 16 ans, elle est malade et celui-ci est son 3ème et dernier cancer !

Mais la situation est difficile. Nous vivions ensemble, avec mon mari et notre fils. Elle était en hospitalisation à domicile quand tout a basculer en un éclair un mardi matin. Elle a fait une insuffisance respiratoire et elle était en globe, effet secondaire de la morphine.

Elle est déjà « plu comme avant « ! Elle a son corps à moitié mort, ces envies différentes, tout est devenu « AUTREMENT » !!!!! Elle n’a plu la même hargne, les mêmes envies, on ne partagent plus du tout les mêmes choses.

Sa vie continue et se termine un peu plus tous les jours, dans une chambre d’hôpital avec du personnel soignant, mais sans les sentiments, « nos sentiments » ! Ma colère grandit chaque jour, lorsque j’arrive dans sa chambre, elle est à 1kilomètre 100 de chez nous et nous sommes déjà trop loin l’une de l’autre.

C’est une incompréhension totale, pourquoi la vie ne l’a-t-elle pas prise lorsque les pompiers sont venus la cherchée ? Pourquoi aux soins palliatifs après 3 semaines, elle est transférée comme si elle allait encore vivre « comme avant » ? Pourquoi s’acharner à garder les gens comme « si » ils n’avaient jamais rien eu et comme si, elle allait pouvoir encore parcourir des kilomètres autre qu’avec son « fauteuil roulant » !

Tellement de gâchis, de moments perdus, de sentiments partagés à leur juste valeur ?

La regarder s’éteindre sans même pouvoir vraiment la ramener à moi comme  avant ?

Ce sentiment terrible d’impuissance ? Cette attente de la fin qui viendra quand ?

Revivre encore ces moments terrible et inhumain que nous avons écu le dernier mois avant son hospitalisation ? Pourquoi être obliger de faire semblant, d’être contente de la voir ainsi tous les jours ? Pourquoi autant de mascarade, ne pas avoir le droit de lui dire combien j’ai mal, mal de la voir partir ? Mal de ne pas supporter de la voir ainsi ? Mal de ne pas être capable de lui enlever cette foutu maladie qui la ronge et sort de son ventre et grossit jour après jour pour montrer qu’elle est bien là et que de toute façon, elle va finir par me la prendre !

C’est une désolation, avons-nous besoin d’autant d’agonie ? D’autant de souffrance de part et d’autre ? Est-ce ça la vie ? Est-ce une fin de vie que l’on souhaite ainsi ?

Je suis en colère et accepte absolument pas le fait qu’elle soit loin de moi, que nous soyons séparé malgré nous, le cancer cette fois ci aura réussi à nous séparer et nous rendre le quotidien douloureux physiquement et mentalement. Nous avons tellement partagé de bons moments, qu’aujourd’hui, nous partageons les pires.


16/05/2012
0 Poster un commentaire

Perdre sa maman

Perdre sa maman est un moment très douloureux, une partie de soi part forcément avec elle, que l'on soit proche ou pas.

Nous ne sommes pas prêt quoi qu'il en soi à vivre un tel drame. La douleur est entière et même si l'on donne forcément el change, cette partie qui n'est plus, doit se construire sans celle qui nous a donner la vie.

Rien ni personne ne vit cette perte de la même façon mais beaucoup sont d'accord pour dire que rien ni personne ne peut remplacer cet être cher qui nous a bercer dès nos premier instants de vie.

Il est difficile d'en ressortir sans une douleur horrible qui malgré vous vous envahit et vous rappelle combien une maman malgré nos différents est importante pour chacun d'entre nous.

Certes, chacun a sa propre histoire avec ses propres ressentis, envies et besoin mais cette perte laisse une plaie ouverte ou chaque instants peut-être douloureux. Sans que l'on s'y attende, on peut d'un coup autant rire en pensant à un bon moment comme les larmes peuvent tout à coup couler, tellement le manque est douloureux.

Même si nous sommes très entourés, la souffrance d'un tel deuil, ne se traverse que seul. Chacun vivra ce moment avec beaucoup de peine, de tristesse et avant tout avec beaucoup de colère.

On oubli que nos parents ne sont pas éternel et que même si on s'efforce de le croire, ils ne nous reviendront pas.......

A ma maman que j'aime et qui me manque terriblement 



07/03/2014
0 Poster un commentaire

Parents âgés

Comment gérer la situation lorsque l'on se retrouve avec un parent âgé !

Encore valide, ma mère qui a subit deux grosses interventions chirurgicales, et actuellement chez moi.

Comment organiser sa vie sans empiéter sur la notre ! Lui trouver un appartement est une tache difficile, elle touche une petite retraite et les loyers font plus de la moitié de cette dernière.

Comment supporter le conflit des générations et vivre en harmonie au quotidien ... c'est pas tâche évidente.

Elle compte sur nous et nous, avons du mal à gérer notre vie de couple, de parents et la présence permanente de ma mère. Même si elle est gentille, elle râle comme tout un chacun et parfois, ses réflexions sont génentes. Puis, elle ne sort pas toute seule même pas pour aller jusqu'au bout de la rue !Vivez-vous, vous aussi la même expérience, ou l'avez-vous déjà vécue ?

Comment avez-vous réussi à gérer les mauvais moments et qu'avez-vous réussi à décider ensemble ? (maison de retraite, appartement, ou autre)

A bientôt


07/09/2009
0 Poster un commentaire